Notre dernière semaine à Paris

Lorsque Céline a quitté son travail, 6 petits jours restaient avant le départ. Une semaine passée sur les chapeaux de roue.

Ca a commencé par la soirée de départ, avec son lot de fatigue et de cernes le lendemain. Pourtant il a bien fallu faire quelques 30 cartons pour vider notre appartement et le laisser le mardi à nos sous-locataires.

Cartons et A/R pour les caser dans la cave le lundi jusqu’à 23 heures, réveil à 6h le lendemain pour faire le ménage. Sans oublier un petit A/R en train pour loger l’ordinateur chez la grand-mère de Céline.

Nous avons eu la chance de profiter de l’hospitalité de Christophe et Stéphanie pour ces derniers jours. Le dépaysement commençait, sous un autre toit que le nôtre.

Je passe les diverses ultimes formalités (banque, poste, état des lieux, procurations pour les élections etc.), les derniers achats, les au-revoir à celles et ceux dont on n’avait pas pu profiter et les soirées qui s’enchaînaient : la course.

Avec tout ça, les sacs n’ont été faits et pesés que la veille du départ. Comme on va laisser quelques affaires à NY chez Adeline et Gaël, le verdict du poids des sacs est à venir!

Vendredi matin, après la dernière soirée très sympa et quelque peu arrosée (de larmes plus que d’autre chose pour une fois!), c’est le départ. Le coeur un peu gros on moment du décollage, je crois qu’on commence à réaliser…

A nous NYC et Manhhhhhhhhhhhhhaaatan!!!

Soirée de départ

Samedi 28 février, nous avions convié tous ceux à qui nous avions envie de dire au revoir avant notre départ. Beaucoup ont répondu à l’appel car nous étions une soixantaine dans un bar à vin, fromage et charcuterie.

Si nous avons été un peu refroidis par le faible capital sympathie de la serveuse, et par la qualité du vin, nous avons passé une super soirée. Difficile de profiter de chacun et d’avoir des conversations suivies, mais nous gardons un excellent souvenir de cette soirée. Ca nous a fait chaud au coeur toutes ces marques d’amitié et de gentillesse. Vous allez nous manquer!!

Un merci particulier à Anna & Julien qui ont ouvert leur appart, leurs placards et leurs paquets de riz aux plus motivés pour la fin de soirée… jusqu’au premier métro!

En prime, nous avons été bien gâtés par les uns et les autres:

  • des CD vite transformés en MP3
  • des sous pour se faire plaisir à certains moments ou se faire un petit bonus (Galapagos? Croisière dans les Caraïbes? Trip de plongée? Survol des lignes de Nazca?), les idées ne manqueront pas…

  • Du vin chilien et argentin pour se mettre progressivement au diapason, même si ce n’est pas pour tout de suite

  • 350 petits mots et pensées écrites spécialement pour nous. Vivement Mexico, on n’a pas le droit de commencer à les lire avant (au rythme d’un par jour)

  • Outre une magnifique photo souvenir de ce qui pourrait être le dernier match de la carrière de ping-pong de Ronan (vous y croyez vous?), 2 petites balles mignonettes, « JU » et « MP ». Il paraît qu’elles doivent nous suivre partout! Il faudra en apporter la preuve en les photographiant dans des endroits insolites.

  • Une montre à l’effigie de Mao mais elle ne fera pas partie du voyage; il vaut mieux ménager les susceptibilités des autochtones bolivariens…

  • Des colis « pays »qui nous seront envoyés dès lors qu’on sera fixés pour quelque temps.

  • Le DVD « Carnets de Voyage » histoire de se mettre dans le bain.

Notre plus beau cadeau sera d’accueillir ceux qui le pourront et que l’aventure tente, pour un petit bout de chemin. Etudiez la page « Itinéraire » et on fixe le RV!

PS : Pour les photos, avant d’avoir le temps de trouver une solution plus appropriée, vous pouvez les voir ici.

Au revoir à la famille

Nous sommes vraiment rentrés dans la dernière ligne droite samedi soir dernier avec la première de nos deux soirées d’au revoir, consacrée à la famille.

La palme de la venue la plus lointaine est sans conteste décernée à Michel, le père de Céline, arrivé la veille de la Réunion. Les dijonnais raflent le grand prix du jury puisqu’ils ont fait le déplacement « juste » pour la soirée, arrivés à 19h et repartis aux aurores le lendemain matin.

Nous étions au plus fort de la soirée 26, il n’y avait pas de place assise pour tout le monde, mais la bonne humeur était quand même au rendez-vous.

La soirée fut vraiment sympa, la sauce a bien pris comme on dit! Et un grand merci à tout le monde d’être venu, merci des grands coups de main pour les entrées et les desserts, merci pour les nombreux cadeaux et on essaiera de faire une fête de retour aussi réussie!

Vous pourrez voir toutes les photos ici :

Soirée Départ FamilleSoirée Départ Famille61 pictureschez nousFeb 21, 2009

En parlant des photos, je n’ai pas réussi à faire ce que je voulais dans cet article, la mise en page laissant à désirer.. Il va donc falloir que je trouve une solution parce qu’a priori, on risque de prendre quelques photos et d’avoir envie de les montrer!… En tout cas vous pouvez agrandir les photos en cliquant sur l’une d’elles, et ensuite les faire défiler en diaporama…

Il est temps de s’activer!

Eh oui, le départ se rapproche à grands pas. Céline a maintenant moins de 3 semaines à travailler et dans moins de 4 semaines c’est la quille!

Petit point sur les préparatifs :

Depuis le dernier post, nous avons surtout avancé sur le matériel. Je ne vais pas faire un inventaire à la Prévert de tout ce que nous avons acheté, c’est l’objet de la page dédiée dans la partie « Préparatifs », mais :
- on a décidé de ne pas prendre de duvet, les sacs à viande suffiront à assurer un minimum d’hygiène en nous isolant des sacs ou couvertures qu’on nous prêtera (louera).
- on a acheté pas mal de vêtements, techniques ou non, pour différentes températures
- niveau « high tech », on vient de faire l’acquisition d’un bridge panasonic FZ28 qui devrait nous permettre de faire de belles photos dès qu’on aura compris comment il marche
- l’EEEPC est arrivé, même que c’est depuis cette petite merveille que j’écris cet article pendant que Céline écrit la page détaillée sur le matériel

Niveau démarches diverses et variées:

- nous avons tous deux un joli permis international dès fois qu’on voudrait louer une voiture (en Argentine par exemple) Petite bizarrerie de l’administration (française ou internationale, l’histoire ne le dit pas), il faut tout de même en plus avoir son permis national sur soi pour l’utiliser. Hein Christophe et Stéphanie!?
- les formulaires débiles pour les USA sont remplis, nos demandes ont été acceptées (il manquerait plus que ça). Ah oui, les USA pourquoi? Ben parce que en réalité on commence notre périple par un bonus d’une dizaine de jours à New York chez nos amis Adeline et Gaël (sans oublier Lisa bien sûr, que j’ai même baby-sittée, en bon chômeur sympathique que je suis!)
- c’est le flou artistique pour les impôts qu’on va devoir payer pour la sous-location (ben oui figurez-vous que si vous sous-louez votre appartement et que vous donnez l’intégralité du sous-loyer à vos propriétaires, vous payez quand même des impôts sur les « revenus » perçus!)
- pour la banque, on ne devrait pas tarder à obtenir nos cartes Jazz International à la SOGE, je vais voir demain notre conseiller préféré, Mathieu. Elles permettent comme indiqué dans un précédent post de ne payer aucune commission sur les retraits et les paiements partout dans le monde.
- côté santé, nous avons commencé la série des vaccins. A noter que nous avons décidé de nous faire vacciner contre la rage : être vacciné permet d’étendre à une semaine le délai (qui est normalement de 24h) pour se faire injecter le vaccin curatif.

Voilà pour l’essentiel. Ah si, un autre point important qui a pris pas mal de temps mine que rien même si ça ne servira à rien pour le voyage : on a trouvé un lieu sympa pour notre fête de départ du 28 février : le Gemi’s, bar à fromages du 11ème. Pas utile pour le voyage, mais je suis sûr que cette info vous intéresse, amis lecteurs!

J-50!

On vient de franchir un cap, il ne reste plus que 50 jours avant le départ, ça va venir très vite maintenant! Comme je ne bosse plus, j’ai quand même pas mal le temps de préparer notre voyage. Faisons un premier bilan des préparatifs, de ce qui est réglé et de ce qu’il nous reste à faire.

Appart‘ : On a signé le bail de sous-location avec Benoît et Raphaëlle, il commencera donc à courir le 3 mars pour une durée d’un an. Niveau assurance, on garde l’assurance de la Matmut telle quelle (résidence principale), il faudra qu’ils prennent une assurance également. Le fait d’assurer l’appart’ en résidence principale nous permet d’être couvert en responsabilité civile. Il va falloir qu’on squatte quelque part quelques jours avant notre départ et à notre retour également! Avis aux amateurs ;o) On va également devoir commencer à faire du tri, des cartons, etc même si au final ça nous arrange carrément de pouvoir louer meublé.

Sécu : La sécu m’a confirmé que j’étais couvert jusque fin 2009 grâce à mes cotisations en tant que salarié. Pour la suite, ça reste un peu flou, il va falloir éclaircir tout ça. Céline, grâce à son congé sans solde, sera couverte sans problème jusqu’à notre retour. Enfin, « sans problème » ou presque puisque officiellement, si on passe plus de 6 mois dans l’année en dehors de France on n’est plus considéré comme résident français et on ne peut plus bénéficier de la couverture de la sécu. D’où l’intérêt de garder sa résidence principale en France…

Assurance : Grâce au fait que nous continuons à assurer l’appart’, nous bénéficierons de la couverture IMA (Inter Mutuelles Assistance) qui semble très bien protéger à l’étranger, en cas d’hospitalisation là-bas ou de rapatriement. Néanmoins il faut normalement être couvert par la sécu pour bénéficier de ses services (c’est pour cela en particulier qu’existent des assurances voyageurs qui ne passent pas par la sécu et sont, de ce fait, beaucoup plus chères, comme par exemple AVI qui, au passage, n’ont jamais répondu aux mails que je leur ai envoyés) donc être résident français… D’après les retours d’expérience que j’ai pu obtenir, il semblerait néanmoins que dans la pratique ils ne soient pas trop regardants du moment qu’on est assuré chez eux.

Banque : Après l’échec subi quand on a voulu ouvrir un compte au Crédit Mutuel du Massif Central (qui ne fait payer aucun frais sur les retraits et paiements à l’étranger si on prend une Premier) qui a changé d’avis au dernier moment en exigeant que nous nous déplacions pour ouvrir un compte, nous nous sommes rabattus sur la Société Générale et son offre Jazz International qui permet aux expatriés de ne pas payer non plus de frais bancaires, formule particulièrement intéressante jusqu’à 29 ans puisqu’elle est, dans ce cas, à moitié prix. Pour le moment j’ai juste transféré et réactivé mon compte dans l’agence de Montesson, où Mathieu, bon pote de pinge ponge de St Germain, travaille. Céline doit ouvrir le sien avant la fin du mois, on va donc devoir faire une petite expédition dans les Yvelines… Ensuite il restera à nous faire domicilier à New York grâce à Adeline et Gaël pour pouvoir bénéficier de ce produit. Il faudra ensuite jongler entre les différents comptes persos et commun mais internet permet de faire ça très bien à distance…

Permis : Nous avons fait des demandes de permis internationaux. C’est très simple a priori, sauf qu’il faut avoir un permis en bon état, sous peine de devoir le refaire… Et pour ça, il faut forcément aller à la préfecture, et s’assurer avant d’y aller, qu’il n’y a pas une panne informatique ce jour-là! Enfin bref, normalement on les récupère la semaine prochaine.

Matériel : On s’est fait une virée de folie chez « Marques Avenue » et pour une fois Céline n’a pas eu le droit de rentrer dans la boutique Chattawak. Elle a dû se contenter des boutiques Aigle et Lafuma, où nous avons acheté, entre autres, deux beaux (enfin plutôt bons) blousons de ski, un petit sac à dos bien résistant, et quelques fringues (pantalon transformable en short, polaires…). Que du sexy!

IT : On a commandé un super EEEPC 901 BK051X. Kézako? Un netbook, autrement dit un PC ultraportable pour préparer les mises à jour du blog, faire le tri des photos qu’on veut garder ou pas et puis aussi mater des films ou des séries dans le bus (enfin, seulement quand le bus ne sera rempli que de touristes…) ou avant de se coucher.
Il devrait arriver en début de semaine prochaine et ressembler à ça :
eeepc

Site : Le site est proche de sa version définitive (mis à part le contenu, bien sûr!), il me reste encore à régler 2/3 problèmes sur la gestion des photos et l’interaction avec Picasa. En tout cas la newsletter fonctionne (et pollue pour le moment les boîtes plus qu’elle n’informe puisque je fais des tests), et le « Coin de Vlin » est prêt à recevoir ses premiers articles!

Appareil photo : Rien n’est vraiment décidé pour le moment, mis à part qu’il faut en acheter un mieux que le mien. Le reflex est trop lourd, trop encombrant et sans doute trop compliqué pour en tirer le meilleur parti étant donné nos compétences actuelles en photo. Je pense qu’on s’orientera plutôt vers un bridge ou un compact « haut de gamme », sachant que, comme pour l’EEEPC il ne faut pas perdre de vue qu’on a de bonnes chances de le perdre en route!