J-50!

On vient de franchir un cap, il ne reste plus que 50 jours avant le départ, ça va venir très vite maintenant! Comme je ne bosse plus, j’ai quand même pas mal le temps de préparer notre voyage. Faisons un premier bilan des préparatifs, de ce qui est réglé et de ce qu’il nous reste à faire.

Appart‘ : On a signé le bail de sous-location avec Benoît et Raphaëlle, il commencera donc à courir le 3 mars pour une durée d’un an. Niveau assurance, on garde l’assurance de la Matmut telle quelle (résidence principale), il faudra qu’ils prennent une assurance également. Le fait d’assurer l’appart’ en résidence principale nous permet d’être couvert en responsabilité civile. Il va falloir qu’on squatte quelque part quelques jours avant notre départ et à notre retour également! Avis aux amateurs ;o) On va également devoir commencer à faire du tri, des cartons, etc même si au final ça nous arrange carrément de pouvoir louer meublé.

Sécu : La sécu m’a confirmé que j’étais couvert jusque fin 2009 grâce à mes cotisations en tant que salarié. Pour la suite, ça reste un peu flou, il va falloir éclaircir tout ça. Céline, grâce à son congé sans solde, sera couverte sans problème jusqu’à notre retour. Enfin, « sans problème » ou presque puisque officiellement, si on passe plus de 6 mois dans l’année en dehors de France on n’est plus considéré comme résident français et on ne peut plus bénéficier de la couverture de la sécu. D’où l’intérêt de garder sa résidence principale en France…

Assurance : Grâce au fait que nous continuons à assurer l’appart’, nous bénéficierons de la couverture IMA (Inter Mutuelles Assistance) qui semble très bien protéger à l’étranger, en cas d’hospitalisation là-bas ou de rapatriement. Néanmoins il faut normalement être couvert par la sécu pour bénéficier de ses services (c’est pour cela en particulier qu’existent des assurances voyageurs qui ne passent pas par la sécu et sont, de ce fait, beaucoup plus chères, comme par exemple AVI qui, au passage, n’ont jamais répondu aux mails que je leur ai envoyés) donc être résident français… D’après les retours d’expérience que j’ai pu obtenir, il semblerait néanmoins que dans la pratique ils ne soient pas trop regardants du moment qu’on est assuré chez eux.

Banque : Après l’échec subi quand on a voulu ouvrir un compte au Crédit Mutuel du Massif Central (qui ne fait payer aucun frais sur les retraits et paiements à l’étranger si on prend une Premier) qui a changé d’avis au dernier moment en exigeant que nous nous déplacions pour ouvrir un compte, nous nous sommes rabattus sur la Société Générale et son offre Jazz International qui permet aux expatriés de ne pas payer non plus de frais bancaires, formule particulièrement intéressante jusqu’à 29 ans puisqu’elle est, dans ce cas, à moitié prix. Pour le moment j’ai juste transféré et réactivé mon compte dans l’agence de Montesson, où Mathieu, bon pote de pinge ponge de St Germain, travaille. Céline doit ouvrir le sien avant la fin du mois, on va donc devoir faire une petite expédition dans les Yvelines… Ensuite il restera à nous faire domicilier à New York grâce à Adeline et Gaël pour pouvoir bénéficier de ce produit. Il faudra ensuite jongler entre les différents comptes persos et commun mais internet permet de faire ça très bien à distance…

Permis : Nous avons fait des demandes de permis internationaux. C’est très simple a priori, sauf qu’il faut avoir un permis en bon état, sous peine de devoir le refaire… Et pour ça, il faut forcément aller à la préfecture, et s’assurer avant d’y aller, qu’il n’y a pas une panne informatique ce jour-là! Enfin bref, normalement on les récupère la semaine prochaine.

Matériel : On s’est fait une virée de folie chez « Marques Avenue » et pour une fois Céline n’a pas eu le droit de rentrer dans la boutique Chattawak. Elle a dû se contenter des boutiques Aigle et Lafuma, où nous avons acheté, entre autres, deux beaux (enfin plutôt bons) blousons de ski, un petit sac à dos bien résistant, et quelques fringues (pantalon transformable en short, polaires…). Que du sexy!

IT : On a commandé un super EEEPC 901 BK051X. Kézako? Un netbook, autrement dit un PC ultraportable pour préparer les mises à jour du blog, faire le tri des photos qu’on veut garder ou pas et puis aussi mater des films ou des séries dans le bus (enfin, seulement quand le bus ne sera rempli que de touristes…) ou avant de se coucher.
Il devrait arriver en début de semaine prochaine et ressembler à ça :
eeepc

Site : Le site est proche de sa version définitive (mis à part le contenu, bien sûr!), il me reste encore à régler 2/3 problèmes sur la gestion des photos et l’interaction avec Picasa. En tout cas la newsletter fonctionne (et pollue pour le moment les boîtes plus qu’elle n’informe puisque je fais des tests), et le « Coin de Vlin » est prêt à recevoir ses premiers articles!

Appareil photo : Rien n’est vraiment décidé pour le moment, mis à part qu’il faut en acheter un mieux que le mien. Le reflex est trop lourd, trop encombrant et sans doute trop compliqué pour en tirer le meilleur parti étant donné nos compétences actuelles en photo. Je pense qu’on s’orientera plutôt vers un bridge ou un compact « haut de gamme », sachant que, comme pour l’EEEPC il ne faut pas perdre de vue qu’on a de bonnes chances de le perdre en route!

Leave a Comment

Your email is never published nor shared. Required fields are marked *

*
*