Oh! Mets tes pieds sur la planche!

Nous avons tout le temps d’observer l’île d’Ometepe depuis le bord du lac Nicaragua puisque nous ratons à quelques minutes près le ferry, le prochain étant quelques trois heures trente plus tard… Il y a certes des lanchas, mais Céline n’ayant pas le pied marin, nous décidons de ne pas affronter les terribles vagues du lac dans une embarcation aussi sujette au tangage. Au final, la traversée est des plus tranquilles (« du pipi de chat » diraient certaines), agrémentée par un film dans lequel aurait dû jouer Steven Segall… Bref, nous arrivons à Moyogalpa tout juste pour profiter d’un superbe coucher de soleil sur le lac.

Ometepe est née de l’union des volcans Concepcion et Maderas, qui, se sentant bien seuls au beau milieu du grand lac, ont décidé de se lier. Forcément, ils ont fait avec les moyens du bord et c’est des coulées de lave qui ont formé l’isthme qui les unit.

Seul le volcan Concepcion, le plus haut des deux, est encore actif. C’est sur lui que nous décidons d‘aller crapahuter.. L’ascension se fait à travers une forêt tropicale peuplée d’effrayantes créatures :

Serpent corail

Serpent corail

Notre guide nous avait prévenu avant la randonnée qu’un serpent noir et rouge, dont la piqure est mortelle (30 minutes sont suffisantes sans injection salvatrice, bien sûr l’île n’est pas équipée en remède miracle) peuplait la forêt, mais qu’on ne le croisait que très rarement. Nous avons eu la chance de voir ce terrifiant serpent (le guide était tout fou et n’a pas arrêté de prendre des photos) qui, au premier abord, est à peu près aussi impressionnant qu’un ver de terre :

On dirait un ver de terre!

On dirait un ver de terre!

Plusieurs sortes de singes croiseront également notre route dans cette forêt, dont les fameux « singes à tête blanche », très rapides et difficiles à mettre en boite.

A cause d’activité volcanique récente, il est fortement déconseillé d’aller au sommet du volcan, nous devrons donc nous contenter de nous arrêter peu après la sortie de la forêt, mais la vue est déjà impressionnante.

Nous descendons ensuite par un autre flanc du volcan qui permet de l’observer sous un autre angle, pas désagréable non plus. La descente nous fait croiser un autre serpent, a priori plus impressionnant, mais inoffensif.

La randonnée ne présente pas de difficultés en soi, mais la chaleur nous fait perdre 5 litres tous les 100 mètres, c’est réellement impressionnant, ce qui rend la balade plus éprouvante. Pour nous remettre de notre coup de chaud, nous sautons dans le premier bus (plus que jamais dégoulinants) pour Santo Domingo, village situé sur l’isthme entre les volcans et réputé pour sa plage. A peine arrivés, c’est le gros plouf salvateur dans l’eau du lac, en profitant de la vue sur le volcan Maderas…

Après une journée à nous prélasser sur les bords du lac, nous nous rendons compte que c’est bien sympa tout ça, mais ça manque un peu de sel. Ca nous dirait bien d’aller faire trempette dans le Pacifique aussi…
Direction San Juan del Sur, à quelques kilomètres de la frontière costaricaine. Première soirée à la plage de la ville, à nous amuser dans les vagues tout en regardant le soleil se coucher. Je m’amuse comme un gosse et me dis que ça peut être marrant sur une planche aussi, c’est d’ailleurs peut-être pour ça que le coin est réputé pour le surf… C’est décidé, je prendrai ma première leçon dès le lendemain, en plus la planche est prêtée pour la journée. Céline nous accompagne à la plage mais préfère se relaxer pendant que j’enchaîne les gamelles. Mais je me régale et réussis quand même à attraper quelques vagues.

Nous ne sommes restés qu’une grosse semaine au Nicaragua mais nous restons sous le charme de ce pays qui a tant à faire valoir. La merveille de la nature qu’est l’île d’Ometepe vaut à elle seule le détour! Nous quittons le pays en pensant une nouvelle fois qu’il nous faudra revenir…

Plus de photos d’Ometepe

Plus de photos de San Juan del Sur

11 Responses

Write a Comment»
  1. Michel

    Alors manifestement votre voyage est trop court !!?? ou trop rapide ???
    L’idéal en fait serait de passer la première année en repérage, ce que vous faites apparemment plutôt bien, et ensuite d’enchaîner sur une deuxième année au cours de laquelle vous pourrez enfin profiter pleinement des pays et des lieux que vous avez malheureusement dû vous contenter de survoler…..
    ALors c’est OK pour moi.
    Rendez vous en Juin 2010 au Nicaragua. (merci me confirmer pour la résa du billet avion)

  2. J’ai beau être matinal, j’ai mal…
    Vos photos sont superbes !!! Bravo
    Et quand je les vois, je n’ai qu’une envie : y retourner… Enfin bref je me fais du mal a regarder votre blog (qu’est ce que ça va être quand vous arriverez en Colombie…)
    D’autant que notre ascension du Concepcion s’était faite dans les nuages, les singes avaient été bien trop rapides pour nous permettre de dégainer l’appareil et Santo Domingo était totalement inondée…
    Sinon Brice, j’ai l’impression que la mer ne te voulait pas ce jour là ;o)

    Besos à vous deux

    Sylvain

  3. Josette

    C’est terrible, plus il y a de photos, plus elles sont belles et font rêver.

    Continuez vos « repérages » et vos nouvelles expériences sportives et linguistiques.
    Merci de vous donner tant de mal pour ces reportages que nous apprécions toujours autant et même que nous attendons avec une certaine impatience.

    N’oubliez-pas que le Brésil parle Portuguais donc ne prévoyez pas seulement les écoles de Samba… mais vous avez tout le temps d’y penser d’autant que ce pays devrait être … la dernière étape de cette première et longue aventure.

    Gros bisous de nous deux

  4. bouda

    Salut vous deux

    Bon a priori cela se passe plutot bien… Même si le serpent rouge et noir avait vraiment l’air effrayant
    Cela donne envie de se casser loin de la France où il ne fait bon qu’à … aller voter pour les Européennes. J’espère que vous avez fait le nécessaire !
    Bises à vous et vos deux enfants (oups il parait qu’ils sont cassés)

    Aurore et David

  5. Adeline

    ah la la la vie est dure! Bon je vois que sylvain a déjà fait la blague sur Brice, donc je m’abstiens….
    Kisses

  6. Micheline/james

    Hello,
    Superbes vues de couchers de soleil et de volcans.On s’y croirait vraiment et je pense que beaucoup de personnes vous envient.Peut-être des gamelles sur la planche mais belle performance tout de même.Bravo
    Le bronzage est parfait.Là aussi, nous ne pouvons que vous envier.
    Le serpent corail n’est pas très rassurant(j’ai vu a peu près les mêmes en Nouvelle Calédonie où ils sont nommés « Tricot Rayé ».Les singes n’ont pas l’air non plus engageants.
    Merci pour l’information pour voir en plein écran.C’est magnifique ainsi.
    Vous allez l’air en forme et ravis mais,je trouve que vous avez perdu du poids (ceci n’engage que moi)?
    Bonne continuation et à plus.De très grosses bises pour vous deux.

  7. Christine

    Je reprends mes bonnes habitudes après ce séjour « européen », certes bien moins dépaysant que le vôtre mais qui m’a permis de découvrir la Bavière grâce à Julie ; d’ailleurs, je compte bien me rattraper d’ici quelques mois grâce à vous deux, cette fois … le sac à dos est déjà en ma possession !
    Le Nicaragua semble vous avoir séduit et je vous comprends car les photos font rêver et sont, une fois de plus, magnifiques (même si je n’ai guère apprécié les reptiles et les singes !).
    Je constate que vous approchez de votre prochain RV et j’espère que le Panama vous intéresse . A très bientôt pour l

  8. Christine

    un peu trop rapide sur ce coup là … et je voulais juste rajouter que j’étais, comme pas mal de monde, très impatiente de suivre vos nouvelles aventures.
    Très gros bisous à tous deux.

  9. bruno

    un petit coucou,
    pour vous dire que j’ai bien reçu votre carte et vous remercier mais aussi pour me donner l’occase de venir partager vos aventures sur le blog.
    C’est un peu vrai que comme certains, je commence un peu à vous envier, car en france en guise de coucher de soleil sur la mer,nous avons de la flotte venue du ciel et un soleïl si peu présent qui me permet d’être aaussi bronzé

  10. bruno

    euh fausse manip d’où 2 messages pour le prix d’1.
    Je termine donc aussi bronzé que les plumes de l’oiseau sur une de vos photo.( mais qu’est ce donc que cet oiseau,un pigeon ?)
    a ++ poutoux à tous les 2 de la plus belle des îles: put… l’île de France
    Bruno

Leave a Comment

Your email is never published nor shared. Required fields are marked *

*
*