Tulum – Punta Allen

Nous voici donc à Tulum pour profiter un peu de la plage. Cette ville a l’avantage de ne pas être autant envahie par les Américains que Cancun et d’avoir des plages sans doute aussi belles (et moins fréquentées). Ceci dit, la ville en elle-même n’a aucun charme. Notre auberge n’est malheureusement pas au bord de la plage mais les navettes gratuites nous permettent d’y être vers 9h du matin. Je ne sais pas si les nuages ont découragé les gens, mais nous sommes quasiment tout seuls à notre arrivée.
Un petit cocotier nous tend les bras, toutes les conditions sont réunies pour que je puisse « supporter » d’être à la plage : de l’ombre, du vent, et l’absence de foule. Ah, j’oubliais, une bière bien fraîche tant qu’à faire!

Petite bière matinale, la vie est belle!

Petite bière matinale, la vie est belle!

Quand nous repartons vers midi, la plage a commencé à se remplir et le soleil à taper sérieusement. Il tapait déjà avant, mais je ne m’en suis malheureusement pas rendu compte tout de suite, les plaques rouges un peu partout et la mini insolation dont je subirai les conséquences le soir me serviront de leçon.

Tulum, ce n’est pas uniquement des plages, c’est aussi des ruinas au bord de la mer, avec même une aire de baignade aménagée. Il paraît que certains Français un peu excentriques (suffisamment pour s’exiler à New York en tout cas :p) essaient d’économiser l’onéreuse entrée (un peu moins de 3 euros par tête) en gagnant le site à la nage!

Tulum, c’est encore des « cenotes », ces grottes plus ou moins englouties que l’on peut visiter avec palmes et tuba (ou avec des bouteilles si elles sont complètement sous-marines et qu’on a le niveau de plongée adéquat, ce qui n‘est pas mon cas). C’est assez fou de se faufiler entre stalactites et stalagmites, il faut parfois retirer le tuba pour passer tellement c’est étroit! Super souvenir en tout cas, mais pas beaucoup de photos, on n’a pas encore investi dans une coque étanche pour l’appareil !

Mais à dire vrai, Tulum n’était en fait qu’une étape vers notre petite escapade à Punta Allen, petit village de pêcheurs loin du tumulte de la ville. Nous avions réservé une petite casa chez Sirena, sirène californienne sur le retour installée dans ce petit village reculé, pour nous poser, profiter de la plage « naturelle » (pas nettoyée donc avec pas mal d’algues) et du calme. Pas de chance, en arrivant nous constatons qu’une sorte de mini fête foraine s’est installée sur la place du village, à deux pas de notre case, et que des sirènes d’un autre genre vont hanter nos soirées. Le raffut est efficace et rameute une bonne moitié du village autour des deux manèges…
La première soirée est assez originale : Sirena nous convie à la « surprise party » en l’honneur d’un de ses amis dont c’est l’anniversaire. Elle nous dit que la fête aura lieu dans le jardin et que certains viendront avec des instruments de musique pour égayer la soirée. Forcément, avec le brouhaha qui règne, tout le monde se réfugie à l’intérieur. Après avoir discuté un moment dans le jardin avec deux Québécois mexicains d’adoption (wow, on m’avait prévenu mais je ne pensais pas que ce serait aussi difficile! Honnêtement on comprend mieux les Américains!), nous osons entrer pour voir ce qui se trame à l’intérieur. Une petite dizaine de personnes « festoient » : dans une ambiance tamisée (ah oui, j’avais oublié de préciser, le générateur était en panne, donc bougies pour tout le monde), certains sont allongés dans des hamacs, d’autres jouent du banjo ou du violon, la plupart chantent, et enfin, dans un coin de la pièce qui joue le rôle de salon sont vautrées les deux sirènes (la patronne et sa grande copine) qui planent complètement, tirant tranquillement sur leur joint comme elles devaient déjà le faire à Woodstock… Nous restons un moment car il faut avouer que les musiciens et chanteurs sont plutôt doués, nous demandant en allant nous coucher comment tout ça va bien pouvoir se finir…

Les journées ne seront pas vraiment violentes, entre repos dans les hamacs, repos au bord de la plage, petits ploufs dans la mer, repos en regardant se coucher le soleil, qui pour récompenser notre persévérance, évacuera enfin les nuages le dernier soir.

Nous ferons quand même une petite excursion en bateau au cœur de la réserve Sian Ka’an. Nous y verrons quelques jolis oiseaux, des dauphins, et pourrons, équipés de masques et tubas, admirer le reef où nagent de jolis poissons multicolores. On a malheureusement raté les tortues.

Nous décidons de fuir le monde et l’augmentation des prix qui accompagnent la semaine sainte au Mexique et au Guatemala (on ratera donc les processions hallucinantes où, entre autres choses, des gens paient pour se faire fouetter en parcourant le chemin de croix) et de nous réfugier au Belize, pays anglophone, majoritairement noir et culturellement proche de la Jamaïque.

Adios Mexico!

Plus de photos

13 Responses

Write a Comment»
  1. Gael

    Les Francais qui grugent pour 3 euros par tete pour atteindre les ruinas à la nage….
    Surement des gens bien.
    J’imagine:
    L’une passant par le mer, l’autre à flan de falaise, ils voulaient certainement marcher (nager) dans les traces (sillages) de leur ancêtres les Incas, heuu…, les Mayas je veux dire.
    Une sorte de pèlerinage spatio-temporel à l’interface des éléments de la Terre, de l’Eau et de l’Air.

    Avec en prime, pour celui qui passa par la falaise, et qui se fit choper par un des employé du site, un bon graissage de pate (5 euros),… pratique courante au 21ème siècle. Quelle communion fantastique entre ces deux époques.
    Surement des gens très bien ces Francais!

  2. christine

    Je ne serai pas la première cette fois ci car devancée par un
    français, certainement très bien !
    La vie a l’air très difficile pour vous sous le cocotiers mais vous l’avez bien méritée et maintenant, profitez bien du Belize, de son calme (surtout par rapport aux pélerinages de la semaine sainte qui doivent être impressionnants) .
    A très bientôt et gros bisous.

    exdilé m’a devancé

  3. Michel

    Enfin une photo de Ronan habillé en mexiquain…. Elle a vraiment l’air cool pour vous la vie dans ce coin du globe !
    Comme chaque fois, je profite de vos commentaires et descriptions (toujours du même niveau élevé d’ailleurs) pour vous suivre un peu et découvrir ces régions du monde inconnues pour moi grâce à Google Earth.
    Le Bélize, tout au moins pour son lagon, semble être un des plus beaux coins de la planète ? Surtout, paraît il l’île de Caye Caulker ainsi que le fameux Trou Bleu qui compte parmi les 7 merveilleuse de la nature.
    Profitez de ces qqes jours de vacances avant de prendre la route du Guatémala.
    Bisous et vivement la suite de vos aventures ;

  4. Micheline/james

    Très beau coucher de soleil et toujours magnifiques photos.
    La sirène est très jolie et la mer a l’air bien calme.Ronan, la bière est-elle bonne au moins ?
    J’ai bien ri en lisant le passage des deux sirènes fumant….
    Les grottes sont aussi très bien mais j’aurai peur de m’y aventurer.
    Ce matin j’attends Julie qui arrive à la Gare de LYON et qui vient (avec Louis ) me faire une petite visite.
    Nous venons de franchir une autre étape de votre voyage et c’est bien agréable.
    Grosses bises à vous deux et bonne continuation.

  5. hipopom

    pourquoi…. pourquoi je suis allé sur ce site avant de partir à la BNF………

    En tout cas les gens qui font ce site ne sont pas des gens très bien, je dirais même qu’ils sont très désagréables et qu’ils mériteraient une ptite insolation supplémentaire !!!

    Sinon ravi de voir que notre resquille française réussit si bien à s’exporter ! C’est important de faire profiter de notre culture à tous !

  6. Françoise

    Ca va, la vie est belle et les rencontres intéressantes… mais attention au soleil! j’avais bien aimé le Belize, ses lagons et ses nombreux poissons multicolores. Vous devriez peut-être investir dans un appareil jetable étanche… bien sûr on ne verrait pas les photos tout de suite, mais…
    Bon séjour au Belize et Joyeuses Pâques!!!

  7. Pierre

    La belle vie, j’adore la photo sur la plage une bière à la main….

  8. die blonde

    Ronan, que j’aime ton teint !!!

    Moi au moins, le mien a le mérite d’être homogène en ce moment, et surtout, très indolore ! ;)

    et je constate que tu fais de gros progrès car tu commences à savoir prendre ta chérie en photo en la mettant enfin en valeur (finies, les contre plongées sur les grosses narines céliniennes…) bravo, continue ainsi !

    plein de bisous, j’espère que dans quelques jours nous verrons aussi de beaux oiseaux sur l’île de Ré, à défaut de…dauphins et cocotiers ? ;)

  9. Mamie

    C’est un beau roman, c’est une belle histoire que nous vivons grâce à vous.
    J’espere que ça continuera à aller aussi bien, tu sais qu’on pense à vous !

    A bientôt de vous lire, gros bisous de toute la famille

  10. Famille Panda

    Tranquillou la vie à la plage, je signe ! :)
    Grosses Bises!

  11. Jef

    j’aime bien les oiseaux avec un bec en forme de spatule.
    C’est des oiseaux extrem cuisine.

Leave a Comment

Your email is never published nor shared. Required fields are marked *

*
*