Mendoza et ses environs

Vive le vin et l'accueil argentins!

Vive le vin et l’accueil argentins!

Ahhh! L’heure de la route des vins argentins, tant attendue, a enfin sonné et pour la circonstance, nous accueillons Françoise et Philippe dans notre petit hostel à Mendoza. Nous les retrouvons enchantés de leur excursion au grand air à Valdès. Tous les quatre, nous sommes bien contents de retrouver la chaleur et la douceur du printemps.

Nous partons faire un « tour de chauffe » dans nos premières vignes à la vallée de Maipu. Nous sommes tout à fait raisonnables puisque nous nous déplaçons de bodega en bodega à vélo. Nos engins ne sont pas vraiment flambant neufs mais Ronan est de loin le plus mal loti puisqu’en plus d’un bruit quasi permanent de grincements, il crève et perd même sa selle!! Cela ne nous empêche pas de passer une bien agréable journée à notre rythme, avec un accueil généralement bien sympathique dans les caves.

C’est en voiture qu’on quitte Mendoza pour les alentours et nous empruntons comme souvent une piste pour rejoindre le village de Barreal. La chance n’est pas avec nous puisque nous crevons (devinez qui était au volant?) une nouvelle fois mais changeons la roue « presque » tout seuls (bon, certes, on arrête une première voiture pour nous aider à desserrer les boulons, puis 5 minutes plus tard une seconde car on n’arrive pas à sortir la roue de l’essieu). Avec tout ça, nous arrivons à Barreal juste au bon moment pour profiter d’un joli coucher de soleil sur la campagne environnante et sur la Cordillère des Andes toute proche.

Nous poursuivons notre route en direction de deux parcs naturels et passons une journée à San Juan, histoire de visiter d’autres caves. Au passage, nous avons visité une bodega de champagne, et nous sommes fait expliquer tout le processus de fabrication, méthode champenoise! Bien sûr, nous n’avions jamais pensé voir cela ici. De nouveau sur la route, nous nous arrêtons voir le sanctuaire de la Defunte Correa, sorte de sainte locale, dont les petits autels parsèment toutes les routes du pays.

Nous partons donc à l’assaut du premier parc, le Parque Ischigualasto qui renferme des fossiles vieux de 180 millions d’années! Nous retenons surtout les superbes paysages, que nous avons pu admirer après une courte randonnée gravissant une montagne. Le tout sous une chaleur de plomb, avec un vent très chaud mais nous avons été récompensés de nos efforts par la vue à 360°. Au coucher du soleil un peu plus tard, les roches prennent des couleurs rouge et ocre qui ne sont pas sans rappeler les parcs du Nord-Ouest américains (paraît-il) et la région du Nord-Ouest argentin.

On poursuit sur notre lancée le lendemain avec un autre parc juste à côté, le Parque Talampaya. Mêmes couleurs superbes, nous apercevons en plus quelques animaux : guanaco, mara (sorte de lièvre) et parcourons un canyon.

Mais on s’égare des attraits gustatifs de la région alors, de nouveau de passage à San Juan, on fait d’autres caves, dont une propriété au cadre splendide (creusée dans la montagne) mais au « champagne » vraiment pas terrible, servi à la pression directement depuis la cuve SVP!

Nous nous consolons avec un bon resto et puis nous revenons à Mendoza où nous attendent d’autres  bodegas. Nous avons la chance de faire un tour privé dans des établissements classieux dans le Lujan del Cuyo, une vallée viticole proche de Mendoza. En plus des super vins, nous avons reçu un accueil exceptionnel dans une cave tenue par des Français, déjeuné divinement bon dans un cadre sublime… Une journée dont on se souviendra longtemps!

Que deliciosa Argentina!

Vers plus de photos de Mendoza, ses bodegas et ses paysages

6 Responses

Write a Comment»
  1. Julie

    Eh ben ca ne fait que picoler ;-)

  2. Christine

    Je veux revenir en Argentine …..et plus particulièrement dans cette belle région de Mendoza qui me fait penser à la fois à notre volcan, à la grande île (que tu ne connais pas mon cher Ronan) et à la Namibie ; les couleurs et la végétation sont magnifiques et je suis une fois de plus sous le charme argentin ….
    Vous aviez l’air tous très heureux d’ être ensemble et j’en suis ravie, le vin aidant peut-être ? comme dirait l’autre … les aventures de crevaison ( même à vélo, c’est dingue Ronan, mais finalement tu as pu vérifier le fameux dicton : 2 sans 3 !!!!) m’ont, bien entendu, rappelée de bons souvenirs mais le décor et la témpérature ne semblaient pas les mêmes que ceux de la règion de San Antonio ..

    Bonne continuation et je ne doute pas que la région des lacs soit, elle aussi, MAGNIFIQUE et je redis Viva Argentina….

    Je voudrais juste rajouter que j’ai trouvée ma fille très belle et tous les quatre très épanouis.

    Gros bisous à tous deux.

  3. Josette

    Mais que c’est beau, c’est vertigineux, comment allez-vous pouvoir faire une classification de tous ces pays par la beauté des paysages?? D’ici cela semble mission impossible.

    La route des vins et les caves viticoles n’ont rien à envier à celles de France, elles semblent riches et prospères à moins que ce ne soit qu’une sélection et qu’il y ait aussi des exploitations plus « artisanales ».

    Quoiqu’il en soit les parents ont l’air aussi heureux que les enfants de leur aventure.
    Il est vrai que Ronan est devenu expert et qu’il programme habillement les crevaisons, vous allez devenir le « crac » du « cric ».
    Maintenant, je sais, RONAN ressemble à Françoise.

    Continuez votre joli parcours et merci de nous en faire rêver.

    Gros bisous de nous deux,

  4. Micheline/james

    Bonjour à vous deux,
    Première photo qui commence le blog SUPER.Quel plaisir de vous voir aussi heureux tous les quatre, toujours le verre à la main quand même.Si j’avais été avec vous, je pense que ma photo aurait été encore plus floue que celle de Ronan après toutes ces dégustations.
    Le profil Père/Fils est identique si on enlève la barbe.Photo très originale.
    Belles photos également de la région , des vignes , des caves et du matériel servant à faire ces bons vins.Dommage que vous ne puissiez en rapporter.
    Par contre, il va falloir prendre des cours de changement de roue car là il y a un problème.Vous n’êtes pas des mécanos très doués surtout lorsque 3 de ceux-ci sont à plat ventre pour regarder comment enlever une roue récalcitrante.Je sais que l’on ne peut pas être bon en tout.Ronan n’a pas de chance car, dès qu’il se sert d’engins avec des pneus, il crève….
    Trève de plaisanterie, votre récit était parfait et je me suis bien amusée.
    Très grosses bises et à bientôt.

    Trève de plaisanterie,

  5. Sylvain

    Dis donc Ronan, à chaque fois que je vois tes parents, en chair et en os ou bien en photos, c systématiquement un verre à la main…
    Je vais finir par croire que tu es le modéré de la famille. En tout cas ils soient rentrés en France juste à temps pour le beaujolais nouveau.

    Alors moi je dis, faut pas Poucer le bouchon trop loin (oui je sais…)

  6. Mamie

    Samedi 28 novembre 2009 (jour des 20 ans de Maud !)

    Nous les fêterons ce soir en trinquant à la santé des proches et de ceux plus éloignés.
    Toujours de vos bonnes nouvelles grâce à votre courrier internet et aux photos : les vôtres et celles de ta maman, Ronan. C’est superbe, que de beaux panoramas et l’ambiance a l’ait très agréable. Que de belles visites, aussi bien instructives que gastronomiques!
    Très contente que tout aille bien. Ici nous essayons de « tenir le coup » (je parle de Jean et moi!). Je vois ton Papa toutes les semaines puisqu’il s’est inscrit en Fac.
    Bonne continuation et gros bisous de Tous,
    Mamie
    PS : En voyant les photos, j’ai dit : « Ce qu’ils sont beaux » coquets, souriants, peut-être un peu amincis?

Leave a Comment

Your email is never published nor shared. Required fields are marked *

*
*