El pollo perdido

C’est un tout petit coucou qui nous propulse à Carthagène, notre première étape en Amérique du Sud et rendez-vous avec David, alias Pop ou encore la Poule pour les intimes. Notre mascotte semble apprécier le vol, toute seule au dernier et 9ème rang de l’avion (à hélices bien sûr!).

A l'aise sur son siège

A l’aise sur son siège

Après une bonne nuit dans notre hôtel bien agréable avec son jardin intérieur, sa patronne à moitié française aux petits soins et la mer juste en face, nous récupérons David qui va nous accompagner pendant deux semaines. Nous avons une pensée pour Amélie et Sylvain (qui ont été obligés d’écourter leur voyage en Amérique Latine à cause d‘une mauvaise chute en Patagonie et qui étaient initialement à l’origine de la venue de David en Colombie) au moment des retrouvailles.

Carthagène s’avèrera être la ville idéale pour une transition en douceur pour David (hormis la chaleur) : c’est en effet la ville de Colombie la plus sûre, l’une des plus propres et des plus jolies également. Les balades dans ses rues sont vraiment très agréables, les façades coloniales colorées sont de toute beauté. Même d’un point de vue musical, nos oreilles ne sont pas, pour une fois, agressées par la soupe « romantique » locale ou le reggaeton mais apprécient les rythmes cubains qui les remplacent.

David aura encore un peu de répit avant le vrai dépaysement et le trek de 6 jours pour atteindre la Cité Perdue. Nous passons une journée à Taganga, village de pêcheurs reconverti en station balnéaire pour backpackers amateurs de plongée ou désirant recharger les batteries après le trek. Nous élisons domicile à la « Casa de Felipe », au cadre des plus agréables et avons la chance de loger dans un petit appartement avec terrasse.

Nous profitons de l’endroit pour plonger tous ensemble dans le Parc Tayrona, réputé pour la beauté de ses criques, c’est assez sympa malgré le manque total de professionnalisme du club de plongée…

Le repas du soir à la Casa de Felipe est « bluffant » pour reprendre le terme de David, c’est vrai qu’il enchante nos papilles en manque de bons petits plats bien de chez nous (le patron est français). Le tout arrosé d’un bon vin chilien, dernier repas idéal avant d’aller affronter la Cité Perdue. On sort même une bouteille de rhum du Nicaragua pour l’occasion.

L’équipe internationale que nous formons pour nous frotter à la « jungle » pendant six jours est composée d’une dizaine de routards. européens de 18 à 50 ans. L’ambiance du groupe est super bonne et nous marchons à un bon rythme. Nous accompagnent également le guide et son fils de 12 ans, ainsi qu’un cuisinier.

Au programme du trek : de monter pendant 3 jours, visiter le site une matinée puis redescendre pendant 2 jours et demi. Les journées de marche ne sont pas très longues (4 heures en moyenne) mais les cotes abruptes sont épuisantes, surtout sous la chaleur de plomb qui est ici de rigueur. Fort heureusement à chaque campement une rivière nous attend pour un bain bien mérité. Selon les jours nous dormons en hamac ou avons droit à un vrai lit, mais les nuits sont généralement bien réparatrices, sauf quand on passe la nuit à se battre avec une chauve-souris imaginaire qui se serait glissée dans la moustiquaire, n’est-ce pas David? (ou quand un énergumène roux et barbu pousse un grand « naaaaaaaaaaaaaan! » et réveille tout le monde au milieu de la nuit) Tous les soirs, on trouve de la bière, le dépaysement n’est donc pas total! Le soir passé à la Cité perdue, ce sont carrément les militaires en charge de la sécurité du site qui assurent le service! Ils ont de la bière, du rhum, mais hélas Céline n’en profitera pas : tombée malade dans l’après-midi, elle ne peut plus rien avaler… Son ascension des marches (il y en a la bagatelle de 1 200) est épique, la pauvre s’arrête toutes les cinq minutes pour vomir. Aucun des médicaments ne faisant effet, les militaires proposent de lui faire une injection, qui sera heureusement salvatrice. Nous apprenons le lendemain qu’un hélicoptère était prêt à venir nous chercher en cas de non amélioration de son état de santé; dommage on a manqué un petit survol de la région gratuit!

A part cet épisode, le trek s’est très bien passé. David qui n’avait jamais randonné en est sorti vivant malgré de nombreuses piqûres d‘insecte. L’ambiance dans le groupe était excellente et les guides très sympa. La présence du gamin nous a permis d’entretenir notre espagnol tout en marchant, car lui au moins nous attendait!

Le trek nous a permis de découvrir de bien beaux paysages, parmi lesquels des champs de coca. On aurait même pu aller visiter une fabrique de cocaïne comme l’a fait une partie du groupe mais le fait de payer la visite et donc de financer la production nous a quelque peu refroidis. Nous avons également traversé des villages indigènes, expérience toujours un peu dérangeante à cause de l’impression de « zoo humain » qu’elle dégage.

Le charme du site en lui-même réside dans son isolement et le sentiment de récompense après trois jours de marche. Les terrasses recouvertes de végétation conservent une grande part de leur mystère et seul un bataillon de militaires occupe les lieux, pour la sécurité des touristes (un groupe de touristes fut enlevé par la guerilla en 2003).

De retour à Taganga, on retrouve la douceur de notre appartement et les bons petits plats de la Casa de Felipe, indispensables remontants avant d’entamer une journée de 15h de transport pour changer d’air…

Plus de photos de Carthagène

Plus de photos de Taganga et de la Cité Perdue

16 Responses

Write a Comment»
  1. christine

    C’est SUPERBE et comme dirait Pop, un jeu d’enfant la Colombie …
    La ville de Carthagène est magnifique avec ses façades colorées (et fleuries de quelques « géraniums ») et semble très clean;
    Quant à la Cité Perdue, la nature est grandiose et les efforts fournis ont dû être bien récompensés par le panorama ; j’aurais bien aimé vous y accompagner…
    A plus, car je dois retrouver mes dossiers !
    Gros bisous à tous les deux.

  2. Alain

    Salut à vous deux,

    Plus le temps passe et plus j’ai des doutes…

    C’est vos vacances de Paques ou vos vacances d’été …

    A la veille de partir pour nos congés syntec, je vous remercie d’agrandir la période de voyage et de rêves

    Toujours de superbes images.

    Merci aussi pour la palette de bouteille de rhum reçue cette semaine par avion.
    On comsomme avec modération, une par jour
    Deux le vendredi : forcément, c’est jour des crêpes !

    A+

  3. Bon, inutile de préciser qu’on est très jaloux…
    D’autant que moi en ce moment c pas la cité perdue que je cherche mais le job perdu. Et je pense que ça sera un peu plus que 6 jours d’effort qui seront utiles. A part les FARC, ya pas grand monde qui recrute en ce moment… En même temps s’ils payent le billet d’avion… je vais leur envoyer mon CV.
    Pour le petit tour en hélico gratis, moi je dis, rien de tel qu’une bonne fracture tibia – péroné au beau milieu de la Patagonie. Avec un peu de chance tu as même droit aussi au jet médicalisé…

    El pollo, lui, n’a pas changé. Et ça fait plaisir. Attendrissant, hasta siempre !!!

  4. Michel

    Salut les Pouces,
    Décidemment les voyages semblent vous aller à merveille. La bière et le rhum aussi d’ailleurs…
    Céline est de plus en plus souriante et bronzée.
    Ronaaaaaaaaaaaaaan! et  » la chauve souris  » , eux devraient n’user qu’avec modération…………tout au moins lorsqu’ils ne sont pas seuls dans le dortoir.
    Bonne continuation
    Que la force soit avec vous

  5. Mike

    Je ne connaissais pas du tout Carthagène (à part de nom) et c’est plutôt sympa. C’est vrai que ça a l’air clean comme ville. Côté architecture, le style coloniale m’a un peu fait penser à Saint-Louis au Sénégal où cela se ressemble et témoigne du passé, mais les alentours sont nettement différents !

    Sinon après la ville et la mer, quel changement de décor pour le trek vers la Cité perdue !! Et qu’est-ce qu’elle est magnifique en photo, et qu’est-ce que ça doit être en vrai !

    Bon à la prochaine étape ;-)

    Mickaël

  6. die Blonde

    c’est les vacannnnnnnnnnnnces !!!!!!!!!! à moi d’essayer de vous dégoûter cet été avec mes photos de destinations de rêêêêve : le touquet, la lorraine, l’île de ré, le cantal puis l’ardèche…ça va être le pied :)

    grosssses ou plutôt énooormes bises à tous les deux et aussi à « l’autre » s’il est encore avec vous !

    jeanine

  7. Bruno

    salute les potos,
    je vois que nos fameux aventuriers s’accordent une plage de repos loin des périples volcaniques, subaquatiques, escaladiques, aériques digne des plus grands héros des temps modernes tels que Tintin au Tibet,Indiana(1,2,3,4, mais pas 5 quelle merde) ou encore + fort Sarko combattant Seul la crise contre les sondages, les journalistes toujours impartiaux de TF1, et les sales gauchos. Mais ,une petite question me tarrode vous en avez pas marre de ces paysages oniriques? l’odeur des poubelles, des caniveaux ne vous manquent pas, ces gens en costard cravatte dans le RER en heure de pointe aimable comme de portes de prisons ne vous arrachent pas des larmes de nostalagie dans vos yeux brûlés par le soleil et par des paysages toujours magnifiques en les comparant aux locaux.
    En résumé,la France éternelle que j’évoque les yeux brillants vous attend avec impatiente mais avant ces retrouvailles que j’imagine poignant Mathouill embrassant le sol sacré et Céline éblouie devant tant de beauté et muette aprés un tel moment de motion.
    Profités bien de votres repos et surtout continués le combat( en plus votre duo infernal et devenu trio avec un Pop des grands jours à la hauteur d’une route gastronomique)Adios Amigos Bruno

  8. Adeline

    Elmo en Colombie, c’est un peu comme si on y était… A dans un mois au Pérou pour vivre tout ça en vrai :-)
    Bisous

  9. Catherine

    MAGNIFIQUE !!
    je suis éblouie par la cité perdue, j’imagine le calvaire de Céline durant ses 1 200 marches, qui font pas très marches d’ailleurs, ta marraine est éblouie par ton courage mais deux chevaliers servants étaient là, non pas pour te tenir la cuvette mais pour te porter j’imagine …
    je suis très très heureuse de votre virée en Amérique du Sud, PROFITEZ, surtout …..

    A plus tard, pour la suite, c’est dur d’attendre, cela se nomme être impatiente et je le suis !!!!

    Portez vous bien

    Bisous

  10. Micheline/james

    Couc à vous deux,
    J’essaie de combler mon retard en ce qui concerne les commentaires.J’ai adminé la mascotte sur son siège avec la ceinture bien serrée.La Cité Perdue est magnifique mais mon dieu que de marches…Quel courage vous avez.Heureusement qu’il y a quelques petites récompenses après l’effort, mais ma pauvre chérie tu t’en souviendras.D’après les dernières phototos (magnifiques) je vois que tu as repris ton sourire et le rhum donc, c’est que tout va bien.
    Très belles rues à Carthagène avec des maisons dont les couleurs rappellent celles de Munich et des environs.
    d’ailleurs avec la même propreté.
    Dans « les 2 font la paire »nous voyons enfin Pop dont vous nous viez parlé dans des blogs précents.Vous avez dû passer de bons moments ensemble.Très belle vue depuis votre terrasse et ce qui ne gache rien bière et rhum.L’énergumène roux et barbu qui réveille tout le monde par des cris,c’est qui? Ronan biensûr.
    Ronan, ainsi que vous avez pu le voir dans un mail de Christine, nous nous sommes bien fait « charrier » pour notre ignorance en matière de flore mais on ne peut pas tout connaitre (je parle pour moi).La prochaine fois que j’irai à La Réunion je regarderai bien toutes ces espèces afin de parfaire ma culture.
    Grosses bises à tous les deux.

  11. bruno

    Potos 2, le retour
    Escuses moi d’avoir passer sous silence vos exploits dans: « Ronann and Celine in the perdiou city » alors que vous aviez fait preuve d’1 courage et d’1 abnégation proche de l’héroisme, mais bon, je n’avais pas le courage de lire vos exploits et me suis contenté la dernière fois de regarder les photos d’1 Ronan vautré dans 1 hamac , d’1 Pop assis et s’abreuvant et d’1 Céline entrain de trinquer.
    Donc Sombréro bas ,et bravissima à tous les 3 pour tout et total respect.
    Je vous décerne la palma d’ores(en espagnol dans le texte que l’on pourrait traduire dans 1 français approximatif par la tongue de platine)pour ce combat contre les marches, contre les chauves souris qui ressemblent à des moustiques, contre les militaires rouquins et barbus vous faisant boire des bières rhums en vous faisant croire que c’est de l’eau , vous faisant prendre des bladdero por des lanteros ( à vous de trouver la traduction)et poussant des cris incompréhensifs à vous glacer le sang.
    poutoux
    Bruno

  12. Redon Alice

    hello !!

    fidèle à la news letter, je continue mon petit voyage par procuration … en attendant d’y aller vraiment !! c’est ma traditionnelle pause rêve du déjeuner !

    bon trip à tous les deux et merci pour vos histoires
    Alice

  13. Mamie Freyt

    je suis heureuse de voir votre beau voyage et toutes ces photos inoubliables.
    Mais Céline tu as retrouvé la ligne…c’est bien, tu es toujours belle.
    Comme te l’a dit jennyfer j’ai eu une belle fête pour mon anniversaire. Si j’avais été chez moi toute seule ,ca n’aurait pas été pareil.
    A l’églantier je suis bien chouchoutée par tout le monde.
    La santé va bien sauf comme d’habitude les jambes.
    Mais je ne veux pas prendre de fauteuils ,pourtant on me le propose.
    Cette semaine on a fait des tartes en animation, 4 tartes pour 85 résidenst c’était juste.ç a occupé ma matinée, cette après midi je vais faire de la balnéothérapie.
    Bonne continuation, toujours de belles photos.
    Je vous fais de gros baisers à tous les deux.
    Mamie de l’églantier

  14. Anne marie et Fifi

    Salut Celine et Ronan,
    14 juillet, c’est le bonheur pour la première fois je ne travaille pas alors je me suis fait un petit voyage en votre compagnie. Merci pour toutes les photos et commentaires, c’est vraiment super de partager un petit bout de votre aventure. Fifi vous fait la bise, il est en train de jouer à la pétanque et c’est l’heure du pastis.
    Bisous
    Anne marie

Leave a Comment

Your email is never published nor shared. Required fields are marked *

*
*